A lire ici: https://www.cb-expert.fr/2018/05/25/9-insights-sur-les-intentions-de-vacances-dete-2018-des-europeens/?utm_source=ownpage&utm_medium=email&utm_campaign=20180603&_ope=eyJndWlkIjoiNzU1OGYxMmU0NDU2MTJkMzg3MWM1NmM4NzM2MzA0NzgifQ==

 

La France redevient le pays qui partira le plus en vacances cet été. Mais où les Français et les Européens iront-ils ?

La 18ème édition du baromètre Ipsos/Europe Assistance dresse un panorama des prochaines vacances d’été des Européens (10 pays étudiés), des Américains, Brésiliens, Chinois et Indiens.

1- Les intentions de départ : la France détient le record

Après une nette reprise en 2017, le taux d’intention de départ en vacances d’été poursuit sa hausse ou reste stable dans tous les pays européens étudiés.
En affichant la meilleure progression versus 2017 (+4 points), la France redevient le pays où le taux est le plus élevé (69%). Elle occupait déjà cette position en 2012/2013 et en 2015. Avec ce taux de 69%, elle retrouve le niveau des années 2010-2012.
Derrière la France, les taux d’intention sont assez homogènes : ils varient entre 59% (Portugal) et 66% (Suisse, Autriche, UK), en passant par l’Allemagne (64%), la Belgique (63%), l’Italie (62%) et l’Espagne (61%).


2- L’anticipation d’un voyage (réservation & paiement) : pays du Nord contre pays du Sud

Ce sont les Brésiliens qui anticipent le plus leurs vacances (51% plus de 4 mois à l’avance) et les Chinois le moins (19%).
En Europe, les pays du Nord anticipent le plus (UK, Allemagne, Belgique) que les pays du Sud (Espagne, Italie, Portugal). La France (43%) se situe entre les deux.

 

3- La durée des séjours : les Européens partent 1,8 semaine en moyenne

Les Français et les Suisses (2,0 semaine) se situent au dessus de la moyenne tandis que les Britanniques sont en dessous de la moyenne (1,6 semaine) et partiront moins longtemps que l’an dernier.
Les Brésiliens partent plus longtemps (2,2 sem.) alors que les Américains (1,5 sem.), les Indiens (1,3 sem.) et les Chinois (1,3 sem.) partent moins longtemps.

 

4- Le budget moyen des vacanciers : 1993€ en France vs 1957€ en Europe 

Le budget moyen des Européens (1957€) est en recul de -2% par rapport à l’année dernière. Dans la zone Euro (hors Suisse, Pologne et UK), il est un peu supérieur (2004€) et en progression de +1%.
Il est plus élevé que celui des Brésiliens (1238€), proche de celui des Chinois (2035€) et inférieur à celui des Américains (2163€).

 

5- Destination : les vacances dans son propre pays continuent de dominer, malgré une baisse en France

Malgré un recul de 6 points, les Français sont ceux qui partiront le plus dans leur pays (57%), juste devant les Espagnols (56%, +4 points) et les Italiens (52%, -4 points).
Les Belges (16%, les Suisses (20%) et les Britanniques (26%) sont ceux qui partiront le moins dans leur pays.

 

6- L’Espagne puis la France et l’Italie sont les destinations (étrangères) préférées des Européens

Pour les départs à l’étranger prévus cet été, l’Espagne arrive en tête dans 6 pays (France, Italie, UK, Allemagne, Pologne, Portugal), la France dans 2 pays (Belgique, Espagne) et l’Italie dans 2 pays (Suisse, Autriche).
Un Français sur six (16%) prévoit d’aller en Espagne cet été, une destination qui progresse de 4 points vs 2017, et qui devance nettement les pays suivants : l’Italie (8%) et le Portugal (7%).

7- Le bord de mer est de loin le type de destination le plus attrayant pour les Européens 

Le bord de mer reste la destination favorite de tous les Européens, avec des taux d’au moins 57% dans chaque pays, notamment des Italiens (70%), des Autrichiens (67%) et des Allemands (65%). En France, le bord de mer représentera 61% des destinations de vacances.

 

8- Les Espagnols (40%) et les Portugais (34%) sont les Européens qui apprécient le plus les destinations urbaines, devant les Britanniques (29%), tandis que les Français sont les moins intéressés (15%)

 

9- Les motivations de choix de destination : les habitudes d’abord, puis la météo et les activités

Dans tous les pays, les Européens ont tendance à d’abord retourner dans les endroits qu’ils ont déjà visité, notamment les pays du Nord et du Centre : 44% des Autrichiens, 42% des Allemands, 41% des Belges, 40% des Suisses.
Les habitudes semblent moins marquées en Espagne (22%), au Portugal (26%), en Pologne (27%), en France (29%) et en Italie (29%).
La météo fait partie des 3 principales motivations dans tous les pays sauf en France où elle est devancée par les activités sur place et par le fait  »d’avoir des amis ou de la famille là-bas ».

 

Pour cette étude, Ipsos a interrogé un échantillon de 16 000 personnes en Europe (France, Allemagne, Italie, Espagne, Belgique, Autriche, Royaume-Uni, Suisse et, nouveauté cette année, Pologne et Portugal), en Asie (Inde et Chine, tous deux également pour la première fois) et en Amérique (États-Unis et Brésil),
Dans chaque pays, Ipsos a interrogé un échantillon représentatif de la population âgée de 18 ans et plus (16 ans et plus au Brésil), structuré selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession) après stratification par région et par catégorie d’agglomération.