Si la majorité des Français préfèrent rester en France, les 18-24 ans, les cadres et les franciliens s’imaginent plutôt à l’étranger

La grande majorité des Français expriment la volonté d’être au calme durant leurs «vacances idéales», selon une enquête de BVA réalisée à la mi-juin.
En effet, ils opteraient plutôt pour la campagne (84%) que pour la ville (14%), et pour la détente (76%) que pour l’aventure (22%). Pour autant, ils ne délaissent pas la dimension culturelle, préférant les visites (71%) aux plages (27%).
Pour leurs vacances idéales, les Français privilégient aussi un cadre de proximité c’est à dire :
. des vacances avec leur famille (61%) plutôt qu’avec des amis (36%),
. dans une grande maison (68%) plutôt que dans un grand hôtel (29%),
. et la destination France (55%) plutôt qu’à l’étranger (42%).

 

Par ailleurs, la majorité des Français préfère la mer à la montagne (59% vs 38%). Ce sont surtout les femmes (65%), les cadres (65%) et les franciliens (63%) qui préfèrent la mer, alors que chez les hommes (43%) et les moins de 35 ans (44%) la montagne n’est pas loin de la moitié des suffrages.
Sans surprise, les 18-24 ans sont plus nombreux que le reste de la population à rêver d’aventure (vs de détente), de plages (vs de visites), de vacances avec les amis (vs avec la famille) et surtout de vacances à l’étranger (plutôt qu’en France).
Outre les moins de 25 ans (82%), partir à l’étranger séduit également la majorité des cadres (57%) et des franciliens (51%), contre seulement 42% des Français.

 

Coupe du monde oblige, BVA a aussi demandé, dans cette enquête, avec quel joueur de l’équipe de France ils préféreraient partir en vacances.
Alors que 39% des sondés ne se prononcent pas, les 61% qui veulent bien répondre à cette question répondent d’abord Antoine Griezmann (19%), loin devant Olivier Giroud (10%), Kylian Mbappe (8%) et Hugo Lloris (8%).

 

Cette étude a été menée  en ligne, du 14 au 15 juin 2018, auprès d’un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et de la personne interrogée, région et catégorie d’agglomération.