30 second MBA : Pourquoi les femmes très intelligentes épousent-elles des hommes moins intelligents ?
Sans doute des réponses à cette fascinante question vous viennent-elles déjà à l’esprit. Les hypothèses culturelles, psychologiques, ou sociales ne manquent pas…

Tout l’intérêt de cette devinette, extraite de l’inépuisable best-seller de Daniel Kahneman (Nobel d’éco en 2002) Système 1, Système 2, est pourtant… qu’elle n’appelle aucune réponse. Car à l’évidence, les conjoints ne peuvent pas être exactement assortis en termes d’intelligence. Par conséquent, celles (et ceux) qui sont très au-dessus de la moyenne ont forcément, en moyenne, des partenaires moins intelligents. (Raisonnement identique : les hommes très laids épousent des femmes plus belles qu’eux… !)

Bref, le phénomène est purement statistique. Il n’a besoin d’aucune explication causale. Nous sommes pourtant toujours enclins à en chercher une, et pas seulement dans cet exemple. Pourquoi le vendeur qui a fait un très bon mois est-il moins bon le mois suivant ? « Il se repose sur ses lauriers » ! Inversement, quand un médiocre s’est amélioré : « Il a mis les bouchées doubles pour se rattraper ! » Peut-être… mais peut-être pas : là encore, une explication statistique (la régression vers la moyenne) est suffisante.

Moralité : avant de chercher une explication aux chiffres, demandez-vous… s’il en faut vraiment une. Promis, ça va vous simplifier la vie.

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t.