En faisant ce constat aujourd’hui, l’Assemblée Nationale (où un rapport parlementaire sur la malbouffe en France était présenté) désigne 2 ennemis qu’elle entend limiter « règlementairement » : le sel dont les Français consomment 10 à 12 gr/jour vs. 5 gr recommandés par l’OMS et les additifs dont elle veut ramener le nombre de variétés autorisées de 338 actuellement à 48. On commence par arrêter les Twix au bureau.
1 décès sur 5 dans le monde serait lié à une mauvaise alimentation (Fondation Gates)