Anarchie, réalité et collabor’action au menu de cette 10e édition.

Avec 70 000 visiteurs, 1200 speakers et des centaines de conférences, le Web Summit est tout simplement LE rendez-vous à suivre par les passionnés du digital. Quels sujets forts ont été abordés au cours de cette dernière édition du Web Summit ? Quelles tendances phares vont éclairer 2019 ? L’agence-conseil en communication digitale  vous donne son analyse après 3 jours passés à Lisbonne au cœur de l’événement !

De l’anarchie à la démocratie digitale ?

Notre sentiment après un premier jour d’event, c’est celui d’un véritable shift dans la façon dont le digital est appréhendé cette année. Alors que 50% de la population mondiale s’apprête à être connectée en 2019, internet se définit désormais comme un droit et non comme une chance. Cette idée se reflète dans toutes les interventions avec une emphase particulière donnée à la régulation d’un monde connecté qui se veut plus responsable, bienveillant et surtout au service du citoyen.

Un signal fort, celui de l’ouverture de ce Web Summit 2018 par celui que l’on désigne comme le créateur d’internet Tim Berners Lee. À l’origine optimiste sur le fait que le web puisse se réguler de lui-même grâce à la bonne volonté de ses utilisateurs, ce dernier affirme aujourd’hui s’être trompé et milite via la campagne #ForTheWeb pour l’établissement d’un contrat, d’une charte, pour tous ses acteurs et utilisateurs. Le digital aurait-il atteint l’âge de raison ?

D’un monde virtuel à des connexions réelles

La deuxième tendance incontournable de cette édition 2018: celle d’un retour à l’authenticité, au vrai ! Allant au-delà du simple support, le digital s’impose comme une véritable culture à l’origine de connexions réelles entre les hommes. Tout est alors question d’écoute et de transparence de la part des marques qui ont pour ambition de créer un lien fort avec leurs audiences.

On fuit le blabla pour se tourner vers des initiatives divertissantes, décontractées, porteuses de sens et marquées par une volonté de bienveillance. Une tendance qui touche aussi les questions de data privacy à l’heure du RGPD ! On ne sait pas vous, mais nous…on adore 🙂

Le temps de la collabor’action

Troisième grande tendance clôturant ce Web Summit 2018, une volonté de faire table rase des rivalités pour travailler main dans la main. C’est beau non ? C’est surtout une bonne nouvelle à vrai dire ! Nous entrons dans une phase de réflexion horizontale au sein de laquelle entreprises, concurrents et consommateurs collaborent tous pour atteindre un but commun, celui de la construction de la société digitale de demain. 

La mobilité était l’un des sujets phares portés par cette grande tendance avec de nombreux débats sur le futur des smart cities. Au centre de ces discussions, l’idée de collaboration, mais surtout d’action commune des acteurs privés et publics pour adapter la ville du futur aux usages de ses citoyens et non l’inverse.

En conclusion de cet article, c’est le moment ou jamais de noter le grand absent du Web Summit 2018, Facebook, qui manquait à l’appel de nos 4 fantastiques à nous, les GAFA. Alors que Google, Amazon et Apple se sont exprimés sur leur implication pour dessiner une année 2019 sous le signe de la transparence on ne peut qu’espérer que le géant des social media sorte son pouce bleu et suive la même mouvance… car on vous le disait plus haut, le bullshit c’est fini… place à l’action !